Mes défis

 

En 2006, une phrase de Tom Boonen change ma vie.

Au soir d'une étape pyrénéenne du Tour de France, il déclare aux micros des journalistes: "Aujourd'hui, une personne normale aurait terminé à l'hôpital". Que voulait-il dire ?

Qu'il faut être un surhomme pour participer au Tour ? Il remet en cause le principe fondateur du Tour évoqué à sa naissance en 1903: tout le monde pouvait se présenter au départ !

Que le Tour abîme la santé? Dans ce cas il faut l'interdire.

Qu'il faut se doper pour finir la Grande Boucle? L'éthique du sport est en question.

A partir de juillet 2006, une idée tournera dans mon esprit comme dans un shaker: tenter de courir le Tour de France un jour avant les pros en étant contrôlé par une équipe médicale et testé par l'antidopage.

J'ai envie de me battre pour ma conception pure du sport, pour un cyclisme transparent et vrai... Une autre vie commence...pédaler et écrire.

 

Attention...depuis 2003, j'ai déjà aligné d'importants voyages à vélo dont je relatais les péripéties dans des carnets de voyages qui furent publiés dans des revues italiennes sur papier patiné. Voici mes principales pérégrinations jusqu'alors...

 

2003

Mon premier grand voyage à vélo. Je rends les clés de mon appartement de Bergame en Lombardie, et je pars rouler sur les rives du Danube, de la Forêt Noire à la Mer Noire, 3500 km le long du fleuve mythique qui traverse les Balkans.

Le carnet de route a été publié dans le livre "Il mio Danubio", édité en Italie par Ediciclo (épuisé).

Je pars pour un Tour d'Italie en longeant le littoral, de Vintimille à Trieste, je passe par la Calabre et les Pouilles, plus de 3000 km sur les côtes du Belpaese pour dessiner la "Botte" avec mes roues. Reportage publié par le magazine "Airone".

 

2005-2006

2005: l'Italie du Nord au Sud, voyage vertical dans la Péninsule, de Biella dans le Piémont, à Policoro en Calabre, le long de la mer Ionienne.

2006: Le Tour de la Sicile, de Messine à Castelvetro, en passant par Catane, Siracuse, Caltagirone, Caltanissetta, Agrigente. Parfums et atmosphère d'une des îles les plus fascinantes d'Europe. Deux reportages publiés par "Qui Touring", la revue des abonnés du Touring Club Italien.

 

  • L'Autre Tour, le trailer officiel

  • 2007

    En 2007, je vis, roule et mange comme un coureur pro pour réaliser mon "Autre Tour". Une grosse pression sur les épaules... Le CHU de Toulouse, le quotidien Le Monde, Radio France Internationale et l'Agence Française de Lutte contre le dopage (AFLD) sont partenaires de cette expérience. Le Tour de France à l'eau claire: courir en intégralité toutes les étapes du Tour de France avec un jour d'avance sur le peloton pro, avec un seul coéquipier, l'italien Fabio Biasiolo (rencontré en Vénétie où j'ai habité quelques mois). Fabio est un cycliste amateur italien expérimenté (il compte 10 participations à la Race Across America, la mythique RAAM, dont une 3ème place finale). Chaque jour, après avoir pédalé 6 ou 7h, j'écris un billet publié le lendemain sur Le Monde. Je serai testé 8 fois par surprise par les inspecteurs antidopage (dont un contrôle capillaire). Nous arriverons au terme de la Grande Boucle à 29 km/h de moyenne (sans peloton, sur route ouverte à la circulation).

    Les résultats médicaux de L'Autre Tour figurent dans la thèse de médecine du Docteur Dorian Lecamp, déposée à l'université de Toulouse. Le livre qui relate cette incroyable pari, particulièrement relayé par les médias, est pour l'heure épuisé.

  • Voici une courte vidéo qui vous donnera une idée de ce que furent les 3 Grands Tours en solitaire.

  • 2008

    Tour d’Italie + Tour de France + Tour d’Espagne ! Le parcours intégral des 3 Grands Tours nationaux, toujours 24h avant le peloton des pros. Un total de plus de 11 000 km, avec les cols les plus durs d’Europe au programme. Cette fois en solitaire. Sans massage, sans mécanicien. Une folie.

    L’Union Cycliste Internationale (UCI), partenaire du projet, m’a contrôlé dans le cadre du programme ADAMS pour démontrer la transparence de ce projet. Pourquoi m'être lancé dans cette aventure?

    Eh bien certains pros avaient trouvé à redire à mon Autre Tour: "Tu roules à l'eau claire parce que tu n'as fait que le Tour!" avaient lancé certains dans les médias.

    Très bien, avec le triptyque Giro, Tour, Vuelta, je crois leur avoir donné une réponse claire et nette.

    Découvrez "Brouillard sur l'Angliru, le livre du défi des 3 Grands Tours".


  • Evadez-vous avec ces 3 belles vidéos et faites le Tour de la planète en quelques minutes (Europe et Inde, Australie, Etats-Unis et retour à Paris).
  • 2009

    En 2009, je m'élance pour un Tour du Monde en 80 jours sur les traces de Phileas Fogg, héros de Jules Verne. 13 500 kilomètres à travers l'Europe, l'Inde, l'Australie et les Etats-Unis, soit 69 étapes de plus de 200 kilomètres avalées les unes après les autres, la distance de 4 Tours de France en moins de 3 mois !

    Le roman est devenu réalité. Un voyage inoubliable, magnifique et terrible, rempli d'émotions et de rencontres.Tous mes articles relatant l'aventure ont été publiés du 11 juillet au 26 septembre 2009 en dernière page du journal Le Monde.

    Découvrez "Le tour du monde en 80 jours et à vélo" dans la Formule Collection.

    • La France à bicyclette
    • 2010

      2010 : Mon Tour En France, 3600 kilomètres de la Corse au centre géographique de la France, en escaladant les cols des Alpes, du Jura, d’Alsace et des Vosges, avant de traverser le Nord et de basculer sur la façade atlantique.

      29 étapes, plus de 40 000 mètres de dénivelé, un voyage au coeur de l’Hexagone, de petit village en petit village, sur des chemins de traverse, afin de prendre le pouls du terroir de notre pays.

      Toutes mes chroniques quotidiennes ont été publiées par le journal Le Monde pendant tout l'été.

      Découvrez "Mon tour en France".

    • Moontrailer
    • 2011

      2011, année du Projet Moonrider. Comprenez grimper 400 000m de dénivelé positif sur plus de 200 cols en Europe en 7 mois et 13 jours, soit un dénivelé moyen de +2300m par jour d'entraînement !

      Pour info, 400 000 m d'altitude, c'est la distance entre la terre et la station spatiale internationale ISS.

      L'appareil photo dans la poche arrière du maillot, j'ai ramené de très belles photos des montagnes de France et d'Italie.

       

      Dans le livre Moonrider, vous découvrirez mon classement des 10 cols les plus durs de ce défi!.

    • Le Khardung-La, plus haute route d'Asie (5600m)
      Le Pico Veleta, plus haute route d'Europe (3400m)
      Le Kotisephola, plus haute route d'Afrique (3250m)
      Présentation vidéo du projet
    • 2012-2013

      HIGHROADS, une aventure décoiffante sur les 5 continents, en altitude, pour grimper les plus hautes routes du globe.

      J’en avais choisi cinq, une par continent, après de minutieuses recherches dans les Atlas d’Asie et les cartes routières d’Amérique latine. K-Top, Mauna Kea, Chacalta... la musicalité de leur nom dissimule l’âpreté de leurs pentes. De l’Inde à la Bolivie, de Hawaï au Lesotho, il m’a fallu 8 mois (juillet 2012 / février 2013), 140 heures d’avion, une dent cassée et des jours à batailler sur mon vélo pour conquérir ces recoins du globe délicieusement perchés entre les nuages, à des altitudes insolentes, loin du tumulte de la mondialisation. On y trouve des hommes et des histoires. Confucius avait raison : « Le bonheur n’est pas au sommet de la montagne, mais dans la façon de la gravir ».

      Une aventure incroyable à lire dans "La route vers les étoiles", sorti en octobre 2013.

      Des rencontres fantastiques dans les lieux les plus reculés de la planète. Le livre sort en septembre.

      Le Mauna Kea, plus haute route d'Océanie (4205m)

       

      Chacaltaya, plus haute route d'Amérique (5300m)